Comment fabriquer une kalimba ?

avis kalimba

La kalimba est un instrument de musique unique en son genre. Autrefois uniquement utilisée en Afrique par les griots et par les conteurs, la kalimba sert aujourd’hui dans la musicothérapie et dans l’éveil musical.

Aussi, elle est de plus en plus commercialisée et les gens ne manquent pas de s’y intéresser en masse. Pour celles d’entre ces personnes qui ont un amour particulier pour le bricolage, acheter une kalimba reviendrait trop cher. Il vaudrait mieux le fabriquer soi-même. Comment faire une kalimba ? Suivons !

Les composantes d’une kalimba

Qu’elle soit appelée kalimba, sanza ou mbira, cet instrument de musique est le même partout où vous le rencontrerez. La kalimba peut certes se concevoir de diverses manières, mais elle comporte des éléments qui, s’ils ne sont pas présents, lui feraient perdre ses caractéristiques intrinsèques. Il s’agit :

  • Du résonateur.
  • De la table d’harmonie.
  • De la barre de pression.
  • Des chevalets.
  • Des lames.

A regarder : https://www.youtube.com/watch?v=7S8of9aLzvY

Faire une kalimba reviendrait alors à pouvoir correctement monter chacun de ces éléments. Si vous réussissez à le faire, soyez certain que vous aurez alors en votre possession un beau chef-d’œuvre ! Vous n’aurez ainsi rien à envier aux maisons de fabrication de kalimba !

Le résonateur

Un résonateur simple conviendrait ici. Choisissez une planchette de mesures 17 et 10 centimètres, de 2 centimètres de hauteur. Certes, avec ces proportions vous n’aurez pas un son très puissant, mais vous obtiendrez quand même un timbre cristallin et léger.

Utilisez des bois comme le frêne, le noyer, le merisier ou le hêtre. Par ailleurs, faites en sorte que votre résonateur soit creux. Préférez par conséquent un modèle sous forme de boîte de cigare. Utilisez des tasseaux plats pour la construire.

Un comparatif des meilleurs modèles a voir ici

La table d’harmonie

Pour une bonne table d’harmonie de kalimba, le bois recommandé est un bois tendre. Un bois dont l’essence pourra nettement influer sur les sons qui seront émis. Le bois le plus indiqué est alors l’épicéa. Faites-en une planchette.

Collez ensuite ladite planchette au résonateur. Vous pouvez faire usage de colle forte pour y arriver après avoir posé le résonateur sur la planche, tracez les contours et enfin découper au plus près. Faites à présent un trou de 25 millimètres de diamètre dans la table d’harmonie.

La barre de pression

Elle doit être cousue sur la table d’harmonie. Servez-vous de fil de fer. La couture se fera une fois que vous aurez percé dans sa partie antérieure la table d’harmonie. Vous pouvez également faire usage d’écrous papillon. En vous servant de cette technique par exemple, vous arriverez à bloquer convenablement les lames.

Autre sujet : Comment faire pour lire un fichier mkv sur un disque dur multimédia?

Les chevalets

Ils sont au nombre de deux ; le chevalet antérieur et le chevalet postérieur. Le premier est un tasseau de bois assez petit, qui a la même longueur que votre barre de pression. La longueur du chevalet postérieur quant à elle est un peu plus grande. Elle va favoriser un écartement facile des lames.

Les lames

Ce sont elles qui permettent la production du son. Utilisez l’acier présent au niveau des dents d’un vieux râteau. Vous pouvez aussi faire usage de la corde à piano ou des rayons de vélo martelés à froid puis aplatis. Montez enfin chacune des lames en collant le chevalet antérieur, en plaçant le chevalet postérieur, puis en y insérant de force les lames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *